FÉDÉRATION FRANÇAISE DU SPORT TRAVAILLISTE

GenBudo

www.arts-martiaux-jkr.org

Le GenBudo est une discipline martiale ou plus exactement une ouverture afin de pratiquer selon ses sensations, morphologie sans appartenance exclusive. Avec ou sans arme pour permettre de se trouver face à une actualité bien réelle. Doit-on commencer par la pratique à main nue ou avec une arme plus ou moins longue afin de s'adapter à une distance prédéfinie? Beaucoup disent qu'une arme est le prolongement du poing, peut on le confirmer? Et pourquoi ne serait ce pas pour une raison différente, le poing serait une finalité dans le combat!

Le débutant craintif utilise une arme longue afin de se sentir plus éloigné du risque de recevoir un coup, plus loin du danger le temps qu'il apprenne à maîtriser l'art du combat. Au départ une grande distance avec le "Bo" bâton d'un mètre quatre vingt (1.80m). Cette vision de l'art martial est tout à fait justifiée pour celui qui veut bien prendre le temps de s'y confronter. Les distances avec le temps de pratique se raccourciront avec les armes utilisées, "Jo" (1.20m), "Ken" (environ 1.00m), "canne française" (0.95m), "Hanbo"(0.90m), ensuite arriveront les armes de 45 à 60 cm, "Tambo", "Saï", "Tonfa", "Kama", "Wakizashi", "Nunchaku" (constatation: les armes sont doubles à ce niveau de distance), encore une approche différente et bien efficace pour des techniques à deux mains.

Sa traduction est Gen (prononcer guen) pour (contemporain) et Budo pour (Martial, voie du Guerrier).

Jean Marques, en est le pionnier et le chef instructeur en France.

En septembre 2005, la discipline est officiellement reconnue par la Fédération Française de Karaté.

Cette pratique est sans risque pour le pratiquant, les combattants sont casqués et gantés. Différemment de la compétition de sports de combat, le risque de blessure n'a pas encore été constaté. Contact indirect, une arme en mousse oppose les compétiteurs, ce qui implique moins de contact donc moins de risque d'agressivité (une vraie école du fair-play).

Les pratiquants ne cherchent pas que la touche efficace mais également un retrait rapide du corps pour ne pas être touché à leur tour. Sans perdre l'esprit martial, l'activité en devient ludique.

En GenBudo, l'action ne se trouve pas uniquement dans l'art de la coupe (Choken et Kodachi) et de la pique (la lance Yari) mais également dans la frappe en percussion comme au karaté. De nombreux stages sont possibles, aucune aptitude spécifique n'est nécessaire, tout club peut au sein de son groupe, ouvrir une section de GenBudo sans pour cela dénigrer la discipline déjà enseignée.

Le GenBudo est un parfait complément pour la pratique de toutes disciplines martiales.

La richesse du GenBudo n'est pas simplement la connaissance du maniement des armes, mais également le travail de la distance avec de nombreuses situations lors d'un combat. Cela peut être arme contre arme de même longueur, armes différentes toujours de même longueur, arme longue contre arme courte, arme contre main nue. Que de situations semblant inapplicables vues par un néophyte.

Pour nous joindre ou rejoindre au GenBudo : 06 10 22 57 55 

Né le 13 juin 1956, Jean Marques pratique le Karaté Dô depuis plus de 45 ans, 7ème Dan Japon Shotokan, 5° Dan Fédéral et 3ème Dan Genbu Kai Shito Ryu , instructeur Close combat et instructeur IBSSA. Ouvre son premier club à Reims, ensuite près de Pau.

Suite à un déménagement à Rennes en Bretagne il enseigne le Karaté Dô à l’université de Sciences, avec la Fédération Européenne des Arts Martiaux Traditionnels De Patrick TAMBURINI.

Membre, de la commission technique, de la commission des grades et arbitre national de la FMEAT. Officiel Instructeur Européen à la World Shotokan Karaté Dô Fédération avec Sensei KATSUYA. Instructeur officiel de la Seishin Kai Karaté Dô Union avec Soké Kunio TATSUNO. Coordinateur Européen à la « World Karaté Dô Promotion Fondation » pour le Karaté aux Jeux Olympiques.

Part en Bulgarie, en temps que conseiller technique des disciplines martiales pour la garde présidentielle. En parallèle dans ce même pays, devient conseiller technique de la Fédération Bulgare de Karaté, pour qui, il fait intervenir, plusieurs fois par an, ses élèves formés en France, en tant qu’instructeurs pour l’équipe Nationale Bulgare.

Actuellement revenu en France et après le décès de son professeur Patrick TAMBURINI, représente officiellement Fumio DemuraSensei et la Rengo Kai en France. Pratique également le Kobudô, le Taichi Chuan et le Goshindô depuis de nombreuses années.

 

                                                                CALENDRIER 2013